Articles

,

La laponie en automne

Salut, voila ma première série de clichés sur notre voyage à travers la Suède. Ici on est en Laponie, donc tout en haut au dessus du cercle polaire. Sur plusieurs centaines de km il n’y a pour ainsi dire ni routes ni villages, ça fait beaucoup penser à certains coins très chouette du Canada.

En tout cas les lumières sont très impressionnante, avec tous ces bouleaux qui sont jaune pétant! 🙂

,

Eau froide

Voila deux photos prises cet hivers autour du Nant Rouge, un petit torrent de montagne dans les alpes (Les Contamines Montjoie).

J’aurais préféré avoir mon trépied pour la pose longue, mais on ne peut pas penser à tout!
(Bonne résolution à prendre pour 2017: toujours avoir un trépied ou un monopode avec son appareil photo!)

J’en profite pour donner aussi un petit conseil à ceux qui veulent prendre des photos quand il fait froid: pensez à la batterie de rechange! Autour de zéro degrés elles se vident presque 2 fois plus vite.

Phare de l’île vierge au printemps

Ce matin j’ai pris une petite série de photos du phare de l’île vierge, qui est assez intéressant, tout en hauteur sur une petite île. J’ai utilisé une pose relativement longue (2,5 secondes), avec une ouverture à F/7 et mon nouveau filtre neutre ND1000 de Haida.

Pour ceux qui ne le savent pas, un filtre neutre c’est un genre de lunette de soleil pour l’objectif, qui diminue la lumière reçue et permet donc d’augmenter le temps de pause.

A la lueur des réverbères


Cette photo a été prise sur le chemin côtier avec un objectif de kit 55mm,  F/5.6,  1/8s,  ISO1600. Cette montée en ISO m’a permis de prendre la photo sans trépied, mais attention avec un appareil moins performant vous courrez le risque d’avoir un fort grain avec ces réglages.

Récemment, j’ai eu pris le temps de faire une sortie pour quelques photos de nuit dans le Morbihan. Ce qui est intéressant dans la photo nocturne, c’est la possibilité de jouer avec les lumières artificielles directes et indirectes. On peut aussi plus facilement travailler les temps de pose, et selon les heures de la nuit profiter d’une ambiance très différente en ville (Places et rues désertes, ombres allongées et déformées par les réverbères et autres éclairages publics..)

Vous n’avez pas nécessairement besoin de matériel particulier, mis à part un trépied, souvent indispensable en pose longue.



Ces deux photos ont été prise sur trépied (10s, ISO200)

Eclipse de Super Lune

Il  est assez rare qu’un sujet photo se déplace jusqu’à chez soi, j’ai donc profité de l’éclipse de super-Lune lundi matin pour faire quelques photos, quitte a faire une nuit blanche.  🙂

J’ai utilisé mon plus grand téléobjectif , un 200mm (équivalent 300mm en plein format), un trépied et un peu de patience puisque l’éclipse a duré plus de 4h. Je pensais mettre un minuteur type time-shift, mais la lune traverse presque tout le ciel le temps de l’éclipse, il faut donc réajuster le cadrage régulièrement.

Les photos avec un éclairage direct de la lune sont assez facile à prendre avec n’importe quel appareil, dans mon cas les réglages étaient ISO200,  F/5.6,  1/1250 secondes.

En revanche les photos de l’éclipse totale nécessitent beaucoup de lumière, j’ai donc augmenté le temps d’exposition. Sur cette photo une exposition de 6 secondes crée un flou de bouger sur la lune, et on distingue la traînée des étoiles en mouvement:

Eclipse Super Lune (5)

J’ai fait l’assemblage des phases de l’éclipse avec un logiciel de montage, mais sachez que certains appareil photos permettent de le faire directement.

Eclipse Super Lune (1)

La fête foraine

Cet hivers j’ai fait une sortie photo à la fête foraine de Lorient. Ici encore on exploite les flous de bougés dus à la pose longue, mais cette fois les éclairages puissants ont nécessités de régler l’appareil avec une faible ouverture et un filtre neutre pour diminuer la lumière.

La pose longue

La pose longue, c’est une technique de photographie qui consiste à exposer le capteur plus longtemps.

Contrairement à la photographie classique, ou on a tendance à figer le cadre pendant un instant très court, la pose longue enregistre tous les mouvements  pendant une période pouvant aller de 1 seconde à plusieurs dizaines de minutes.

Photographier en pose longue implique donc que:

  • le capteur va recevoir beaucoup plus de lumière. Il faudra donc trouver des artifices pour diminuer la lumière, sous peine de se retrouver avec une image complètement blanche.
  • Tout sujet en mouvement va être flou. C’est souvent recherché, mais ça peut être compliqué si on veut avoir quelqu’un sur la photo
  • Au moindre micro-mouvement de l’appareil photo, la photo est entièrement flou. Les plus doués arrivent parfois à des résultats corrects à la main pour une seconde, mais au delà c’est généralement impossible sans trépied.

Voici un exemple en photo pour comprendre le principe:

Rochers-Pose Courte

Cette photo a été prise en 1/160 eme de seconde. Les rochers sont nets mais aussi l’eau qui est complètement figée dans son mouvement.

Rochers-Pose longue

Cette photo a été prise en 2.5 secondes. Les rochers sont nets parce qu’ils ne bougent pas, mais l’eau en mouvement pendant toute la durée de la pose ressemble maintenant à un épais brouillard genre « Seigneur des anneaux ».

 

Un peu de technique

Pour la pose longue il faut donc une faible lumière ce qui peut s’obtenir de 3 manières:

  • Attendre qu’il fasse nuit. (C’est le plus simple!)
  • Diminuer l’ouverture (augmenter le nombre F). La luminosité va baisser, mais souvent pas assez pour diminuer drastiquement le temps de pose.
  • Utiliser un filtre neutre, autrement dit un verre de lunette de soleil spécial pour l’objectif. Il y en a de plusieurs densité; comme tout filtre il y a un risque de perte de qualité si vous prenez du trop bas de gamme.

D’autres applications intéressantes:

On peut aussi utiliser la pose longue pour faire disparaître les passants et les voitures sur une place touristique par exemple! Une pose longue de plusieurs minutes rend totalement invisible tous les objets en mouvements, c’est donc une solution pratique pour prendre de belles photos urbaines si on ne veut garder que l’architecture.

La pose longue est aussi utilisée en Light Painting, un art photographique ou on dessine des formes sur une photographie en pose longue avec des lampes. Voila un exemple que je trouve sympa:

Dans le même esprit, c’est une pose longue qui permet de prendre des photos de feux d’artifice en forme de pieuvre, alors que les fusées ne sont que des points dans le ciel:

Méduse dans le ciel

 

Items portfolio