Articles

A la lueur des réverbères


Cette photo a été prise sur le chemin côtier avec un objectif de kit 55mm,  F/5.6,  1/8s,  ISO1600. Cette montée en ISO m’a permis de prendre la photo sans trépied, mais attention avec un appareil moins performant vous courrez le risque d’avoir un fort grain avec ces réglages.

Récemment, j’ai eu pris le temps de faire une sortie pour quelques photos de nuit dans le Morbihan. Ce qui est intéressant dans la photo nocturne, c’est la possibilité de jouer avec les lumières artificielles directes et indirectes. On peut aussi plus facilement travailler les temps de pose, et selon les heures de la nuit profiter d’une ambiance très différente en ville (Places et rues désertes, ombres allongées et déformées par les réverbères et autres éclairages publics..)

Vous n’avez pas nécessairement besoin de matériel particulier, mis à part un trépied, souvent indispensable en pose longue.



Ces deux photos ont été prise sur trépied (10s, ISO200)

Eclipse de Super Lune

Il  est assez rare qu’un sujet photo se déplace jusqu’à chez soi, j’ai donc profité de l’éclipse de super-Lune lundi matin pour faire quelques photos, quitte a faire une nuit blanche.  🙂

J’ai utilisé mon plus grand téléobjectif , un 200mm (équivalent 300mm en plein format), un trépied et un peu de patience puisque l’éclipse a duré plus de 4h. Je pensais mettre un minuteur type time-shift, mais la lune traverse presque tout le ciel le temps de l’éclipse, il faut donc réajuster le cadrage régulièrement.

Les photos avec un éclairage direct de la lune sont assez facile à prendre avec n’importe quel appareil, dans mon cas les réglages étaient ISO200,  F/5.6,  1/1250 secondes.

En revanche les photos de l’éclipse totale nécessitent beaucoup de lumière, j’ai donc augmenté le temps d’exposition. Sur cette photo une exposition de 6 secondes crée un flou de bouger sur la lune, et on distingue la traînée des étoiles en mouvement:

Eclipse Super Lune (5)

J’ai fait l’assemblage des phases de l’éclipse avec un logiciel de montage, mais sachez que certains appareil photos permettent de le faire directement.

Eclipse Super Lune (1)

La fête foraine

Cet hivers j’ai fait une sortie photo à la fête foraine de Lorient. Ici encore on exploite les flous de bougés dus à la pose longue, mais cette fois les éclairages puissants ont nécessités de régler l’appareil avec une faible ouverture et un filtre neutre pour diminuer la lumière.

Le light Painting

Le Light-Painting est une technique photographique qui consiste à utiliser la pose longue pour dessiner sur la photo avec des lumières artificielles.

Pendant le temps où le capteur est exposé, tout ce qu’on va dessiner avec un objet lumineux sera enregistré sur la photo. Votre lumière sera donc votre  en quelque sorte votre pinceaux.

Réglages recommandés, conditions et matériel:

  • Très faible lumière ambiante (Photo de nuit ou en intérieur dans le noir)
  • Très faible ouverture (par exemple F16 ou F22)
  • Faible valeur ISO (100-200)
  • Un temps de pose long (10 secondes minimum, jusqu’à plusieurs minutes)
  • Et bien sur il vous faudra des lumières. Une simple lampe de poche peut faire l’affaire, mais l’idéal serait de disposer de plusieurs formes et couleurs de lumières. On peut aussi exploiter des lumières clignotantes, des bougies à étincelles, etc…

Voici quelques exemples simples de ce qu’on peut faire. J’ai réglé le temps de pose à 30s pour toutes ces photos.

Les lumières du port de Cancale

Ce weekend j’ai eu la chance de me balader en Bretagne Nord. Après un bon resto j’en ait profité pour saisir les lumières du port de Cancale désert en fin de soirée. La photo est prise sans trépied, ce qui n’est pas recommandé en pose longue surtout avec un téléobjectif, mais on a pas toujours tout son matériel lourd avec soit! (J’ai du faire 6 prises pour réussir celle la)

Port de Cancale

Samsung NX1000 – 75mm équ. 115mm – f/4.5 – 5 secondes – Iso800

 

Items portfolio