Articles

Essais macro – Fleurs et abeilles

Voici une série de photographie macro de fleurs et d’insectes.

D’un point de vue technique, pour prendre ce genre de photo, il y a plusieurs possibilités:

  • Posséder un objectif spécialisé (L’idéal, mais souvent le budget est conséquent)
  • Utiliser des bagues allonges. Elles sont dépourvues de lentilles (pas de perte de qualité), et ont pour effet à la fois de rétrécir la profondeur de champ, et de diminuer drastiquement la distance de mise au point. En les utilisant, j’ai pu mettre au point à 30cm des fleurs avec un 200mm.

Mon objectif au niveau de la composition était de travailler plus particulièrement sur les flous et les couleurs.

 

Araignée du soir… macro!

Araignée sur sa toile

Ce soir en fermant les volets de mon bureau, je suis tombé nez à nez avec une grosse araignée! Moi qui cherchais une bonne occasion d’expérimenter la macrophotographie, ça tombe bien!

Pour prendre de très près un insecte, il faut habituellement un objectif macro. Le problème, c’est que les moins chers coûtent dans les 500-600 euros, pour l’instant je ne suis pas équipé! Heureusement, il existe un petit accessoire magique et vraiment pas cher: la bonnette macro. Il s’agit tout simplement d’une petite loupe qui se visse par dessus l’objectif, et qui permet de faire la mise au point de beaucoup plus près.

Un peu de technique

Les automatismes de l’appareil photo sont théoriquement conservés, mais dans la pratique j’ai du faire la mise au point manuellement, c’est trop sensible pour l’autofocus, surtout de nuit.

J’ai utilisé un télé-zoom de 200mm avec une bonnette x4 pour obtenir le bon grossissement. En utilisant une grande focale comme ça avec en plus une loupe, la profondeur de champ (zone de netteté) de l’image est très très faible. Si vous avez lu mon article sur les portraits, vous devez vous souvenir que pour agrandir cette zone de netteté une bonne technique est d’ouvrir le moins possible le diaphragme (utiliser le plus grand nombre F possible).

Dans mon cas, j’ai choisis une ouverture à F22, ce qui m’a obligé à augmenter la durée de pose à 3 secondes pour compenser la perte de lumière. Inutile de vous dire qu’il est inutile d’essayer de faire ce genre de photos sans un trépied (par chance, l’araignée est parfaitement immobile, c’est sympa d’avoir un sujet qui pose!

Items portfolio